Pavés

— rénovation de deux appartements

  • Cette maison de maître de la fin du 19e siècle a subi au cours du temps des transformations consécutives, donnant lieu à un ensemble hétéroclite et accidenté. Au moment de l’achat de la bâtisse par deux jeunes familles il a été nécessaire d’en redéfinir le plan et de clarifier l’affectation des locaux.

    L’espace de vie de l’appartement du rez-de-chaussée a été dilaté par l’annexion du bow-window et valorisé par l’intégration d’une cuisine ouverte. Grace au dessin d’une menuiserie compacte qui combine à la fois les fonctions de cloison, rangement, escalier et cuisine, il a été possible de définir clairement les deux chambres d’enfants et l’espace bureau, sans devoir sacrifier de la surface habitable.

    L’escalier de l’appartement qui s’articule entre 1er étage et combles a été remis en valeur, parallèlement à la création d’une parois d’armoires les pièces du niveau supérieur ont été réorganisées par une modification de la distribution, pendant que la salle de bain a été réorganisée pour satisfaire aux besoins d’une famille de 5 personnes.

    Dans le cadre des travaux de rénovation il a été possible de revaloriser plusieurs éléments démontées, comme l’escalier en colimaçon ou l’ancien poêle qui ont été revendus, certaines portes de communication, ont été réutilisées in-situ ou encore les électroménagers de l’ancienne cuisine ont été installés dans une cuisine d’appoint. Les débris de démolition et autres résidus qui n’ont pas pu être réutilisés, ont servi pour créer une installation dans le cadre de l’exposition architektur 0.16 à Zürich.

     

    Situation
    Neuchâtel, NE

    Date
    2016

    Surface
    105 m2 / 150 m2

    Coût global
    120'000.- CHF TTC / 175'000.- CHF TTC

    Ingénieur
    GVH Ingénieurs

Situation
Neuchâtel, NE

Date
2016

Surface
105 m2 / 150 m2

Coût global
120'000.- CHF TTC / 175'000.- CHF TTC

Ingénieur
GVH Ingénieurs

Cette maison de maître de la fin du 19e siècle a subi au cours du temps des transformations consécutives, donnant lieu à un ensemble hétéroclite et accidenté. Au moment de l’achat de la bâtisse par deux jeunes familles il a été nécessaire d’en redéfinir le plan et de clarifier l’affectation des locaux.

L’espace de vie de l’appartement du rez-de-chaussée a été dilaté par l’annexion du bow-window et valorisé par l’intégration d’une cuisine ouverte. Grace au dessin d’une menuiserie compacte qui combine à la fois les fonctions de cloison, rangement, escalier et cuisine, il a été possible de définir clairement les deux chambres d’enfants et l’espace bureau, sans devoir sacrifier de la surface habitable.

L’escalier de l’appartement qui s’articule entre 1er étage et combles a été remis en valeur, parallèlement à la création d’une parois d’armoires les pièces du niveau supérieur ont été réorganisées par une modification de la distribution, pendant que la salle de bain a été réorganisée pour satisfaire aux besoins d’une famille de 5 personnes.

Dans le cadre des travaux de rénovation il a été possible de revaloriser plusieurs éléments démontées, comme l’escalier en colimaçon ou l’ancien poêle qui ont été revendus, certaines portes de communication, ont été réutilisées in-situ ou encore les électroménagers de l’ancienne cuisine ont été installés dans une cuisine d’appoint. Les débris de démolition et autres résidus qui n’ont pas pu être réutilisés, ont servi pour créer une installation dans le cadre de l’exposition architektur 0.16 à Zürich.